Nos Destinations

Pérou, le Jaguar de Cristal

Pérou, le Jaguar de Cristal Nevado Alpamayo (5947m) dans le massif de Santa Cruz Nevado Artesonraju (6025m) Nevado Huascarán (6768m), le plus haut sommet du Pérou Nevado Pucahira (6046m) Alpacas près du hameau de Pishgopampa Nevado Santa Cruz (6269m) Lodge
|Nevado Alpamayo (5947m) dans le massif de Santa Cruz|Nevado Artesonraju (6025m)|Nevado Huascarán (6768m), le plus haut sommet du Pérou|Nevado Pucahira (6046m)|Alpacas près du hameau de Pishgopampa|Nevado Santa Cruz (6269m)|Lodge||| |Nevado Alpamayo (5947m) dans le massif de Santa Cruz|Nevado Artesonraju (6025m)|Nevado Huascarán (6768m), le plus haut sommet du Pérou|Nevado Pucahira (6046m)|Alpacas près du hameau de Pishgopampa|Nevado Santa Cruz (6269m)|Lodge||| ||||||||||
Trekking Le Jaguar de Cristal

Sur les pas du célèbre alpiniste René Desmaison

Accompagné et retracé par Pascal Desmaison
Accompagnateur Montagne diplômé d’état depuis 1983


Jours  - 16
Période Août -  Septembre
Niveau  Niveau
Altitude alt3
Groupe  - 5 à 12 personnes
Sous tente  - 7 nuits

msnOrganisateur de séjours ou voyages tout compris

 

 

 

 

 

 le jaguarLe Jaguar de Cristal est le titre du dernier roman inachevé de René Desmaison éditions du Belvédères. Une saga composée de deux romans. Le premier s’intitule les Grimpeurs de Murailles éditions hoëbeke.

Le personnage principal « Thomas » ; guide de haute montagne à Chamonix, hanté par la disparition de sa future femme et de son meilleur ami dans le massif du Mont-Blanc, part en quête d’une recherche intérieure dans le massif du Hoggar. Point de départ d’un grand voyage qui mènera Thomas au travers d’étonnantes aventures dans ce second roman au Pérou dans la cordillère blanche. Mais surtout, c’est pour René Desmaison la découverte à partir de 1976 de nouvelles montagnes et de nouveaux défis face à ces extraordinaires parois très peu parcourues de la cordillère blanche.

 

Vol pour Lima
Accueil à l’aéroport de Lima Jorge Chavez et transfert à l’hôtel.

Lima – Caral - Conococha (4100m) – Marcará (3250m)
Après le petit déjeuner, nous sortirons de Lima en direction du nord où nous emprunterons la Panaméricaine. Route légendaire reliant l’Alaska à la Terre de Feu. Bordée du pacifique à l’ouest ourlé d’immenses dunes de sable, et à l’est du désert côtier, cette route emprunte les anciens couloirs de communication tracés depuis des millénaires par les nombreuses civilisations qui se sont interpénétrées pour former le Pérou actuel.

À mi-chemin, nous visiterons les pyramides de Caral. La plus ancienne civilisation connue du continent Amérindien (-5 000ans) dont l'âge d'or se situe entre 3000 et 1800 av. J-C. Antérieur à l’Égypte, cette nouvelle civilisation surgit grâce à la domestication du coton, monnaie d’échange avec les pêcheurs. Cette civilisation sans conflits, sans guerres, sans armements vivait de troque. Nous découvrirons les premiers concepts de la COSMOVISION ANDINE.

Le déjeuner achevé, nous rejoindrons ensuite les premiers contreforts de la Cordillère des Andes en plein cœur de la Cordillère Noire, dominés par des sommets pouvant dépasser les 5000m.
Nous monterons vers le col et le lac de Conococha à 4100 m d’altitude, source du fleuve du rio Santa, donnant l’accès à la vallée du Callejón de Huaylas.

Une descente splendide après l’effort de cette belle ascension vous offrira la vision de la Cordillère de Huyahuas et de la Cordillère Blanche. Une fois passé Huaraz, considérée comme la capitale de l’Andinisme, nous nous installerons à Copacabaña Lodge au pied du glacier du Copa Grande et profiterons d’un repos bien mérité et d’une délicieuse cuisine péruvienne.

Délicia et Bruno propriétaires du Lodge à Huaraz, sont des amis de longue date. Ainsi découvrirez-vous des plats typiques qui nous ont comblés à chaque retour de nos ascensions.

Randonnée autour du Lodge
Matinée libre afin de se remettre des fatigues du voyage.
Après le déjeuner, nous commencerons notre acclimatation par une petite marche de mise en forme dans la communauté de Copa. Cette marche nous permettra de prendre contact avec les Campesinos (paysans) et de découvrir leur vie au quotidien.

Visite du site archéologique de Chavín de Huántar (La civilisation du Jaguar)
Marcará (3200m) – Col de Kawish (4516m) – Temple de Chavín de Huántar (3200m)
Les ruines du temple mystérieux magico-religieux de Chavin de Huantár s’étalent sur plusieurs hectares. Il se situe dans la partie septentrionale du Pérou, sur le versant est de la cordillère blanche. À ses pieds coule Le rio Mosna qui se jette dans le rio Puchca et plus en aval le Marañón, source de l’Amazone.

La culture CHAVIN est considérée comme la culture mère du Pérou (- 1200 à – 200 av J.-C.) et le site fut un centre politico-religieux très important et de grande influence. Nous y ferons un retour dans le passé de plus de 3 500 ans.
La conception architecturale et l’aménagement en étage successif en pierres taillées de cet ensemble, supposent une construction antisismique du fait du haut degré de connaissances d’ hydraulique, d’astronomie, d’architecture, de physique et de mathématique propre à cette civilisation. La mythologie complexe incarnée par Chavín de Huantár nous plongera dans l’étonnement de cette culture raffinée et méconnue.

Nous remontrons en direction du col de Conococha et rejoindrons quelques kilomètres avant *Recuay la route menant au col de Kawish. Nous traversons alors sur une vingtaine de kilomètres la Quebrada Conde, une vaste Puna balayée par les vents typiques des hauts plateaux andins.

Les tons sombres reflétés par les graminées accentuent la sobriété austère des lieux et la dimension extraordinaire des sommets de la Cordillère Blanche. En chemin, nous longerons la Laguna Querococha (3980m) d’où nous pourrons apprécier une splendide vue sur les sommets du Pucaraju (5 322m) et du Yanamarey (5 237m). 500m au-dessus de cette lagune, nous cheminerons au travers du tunnel de Kawish long de 400m à 4.516 m. d´altitude et noud amorcerons notre descente par l’impressionnante Quebrada Pucavado.
Sur ce versant de la cordillère, influencé par les vents humides de l’Amazonie, les cultures s’étagent très haut à la limite de la verticalité, au-dessus de 4 000m. Une mosaïque de champs de céréales compose une réelle symphonie de couleurs, vertes et ors qui enchantera votre regard.

Nous serons de retour au Lodge en fin d’après-midi.

*La civilisation Recuay est une des cultures précolombiennes les plus mystérieuses. Elle se développe du IIIe au VIIe siècle après J.-C. dans la région du Callejon de Huaylas, dans la sierra du nord du Pérou. Elle aurait succédé à la culture de Chavin au début du VIIe siècle et aurait décliné an profit des Huaris..

Marcará Lodge - Randonnée au lac Paron (4185m)
Les lagunes des cordillères des Andes constituent l’un des joyaux de l’Amérique du sud.

Le Lac Parón est le plus important de la Cordillère Blanche. Son eau turquoise sur laquelle des séracs peuvent flotter, contraste avec le blanc des glaciers. En effet, c’est le plus grand réservoir d’eau douce de la Cordillère Blanche. De ses rivages, nous aurons un panorama grandiose sur les massifs du Huandoy (6.395 m.), du Pisco (5.752 m.), du Chacraraju (6.112 m.), de la Pyramide Garcilazo (5.885 m.), du Paria (5.600 m.), de l’Artesonraju (6.025 m.) et du Caraz (6.025 m.)

Afin de mieux s’acclimater, nous pourrons pour ceux qui le désirent, monter jusqu´au camp de base de l´Artesonraju (4.370 m.) et découvrir ainsi le lac Artesoncocha, à la même altitude.
Pique-nique prévu.

Dénivelé : +170 /-170 mètres - Durée : 6 heures - Distance : 14km

Marcará lodge - lac 69 (4650m)
Le Lac 69 se situe au pied du magnifique glacier du Chacraraju (6.112 m.). Il l’est l’un des plus beaux lacs de couleur bleu-électrique de la Cordillère Blanche. Cette appellation numérique (69) ne correspond en rien à la beauté et à la poésie du site et à cette randonnée si chère à mon cœur, qui nous permettra réellement de commencer le trekking. En effet, c’est en 1976 lors de la première expédition organisée par mon père pour l’ascension de la directissime de la face sud du Huandoy, que je découvris à l’âge de 18 ans cette Quebrada et cet envoûtement pour les Andes.

Lors de cette initiation à la découverte de la Cordillère Blanche, je vous retracerai les moments inoubliables que nous vécûmes entourés de ces majestueux sommets.

Mais avant de débuter notre marche, nous nous arrêterons au bord des lagunes de Llanganuco pour admirer l’impressionnante face sud de la paroi du Huandoy et celle tout aussi imposante de la face nord du Huascarán.

C’est sur rives bordées de bosquets de Tarwi (Lupinus mutabilis) bleus violacés, agrémentés de touches jaune d’or et du Queñua (Polylepis), l’arbre croissant en très haute altitude à l’écorce rousse aussi fine que du papier à cigarette, que nous avions installé nos camps de base.

Nous aurons également l´occasion d´apercevoir le Chopicalqui (6.354 m.), le Yanapaccha (5.460 m.) et le Pisco (5.747 m.)

Ceux qui ne désireront pas marcher autant, pourront monter jusqu’à Portachuelo (4767 m.) et redescendre dans la vallée à pied (1h30) par un ancien chemin de muletier.

Dénivelé : +650 /-650 m 6- Durée : 6 heures – Distance : 21km

Marcará Lodge - Huaripampa (3500m)
Le matin, transfert en bus privé ou en transport local au point de départ de notre trekking.

Nous traverserons les petits villages typiques de la Cordillère Blanche aux senteurs de l’eucalyptus et nous débuterons en fin de matinée notre marche pour atteindre notre premier campement dans la vallée de Huaripampa. Une marche en douceur qui nous mènera au contrefort du sommet du Chacraraju est (Nevado Huaripampa). Dernier sommet de la cordillère Blanche conquit en 1962 par une expédition Française comprenant Lionel Terray et ses camarades : Claude Maillard, Louis Dubost, Paul Gendre, Guido Magnone, Jean Puiseux, Jacques Soubis, Robert Sandoz, André Parat, Louis Gevril.

En 1987, René Desmaison réalisa en compagnie de Sylviane Tarvernier et de Christophe Profit une première directe dans la face du Chacraraju sud. Une voie extrêmement difficile.
Dénivelé : +300 m / -600 m - Durée : 4 à 5 heures - Distance : 12km – Nuit sous tente.

Huaripampa –col (1) Alto de Pukaraju (4650 m) - Lac Huecrucocha (4000 m)
Nous remontrons la quebrada Huaripampa jusqu’ au sentier en lacets qui nous mènera au sommet du col Alto de Pucaraju.

Cette brèche étroite creusée par les éléments, au pied du Taulliraju (5830m) et du Pucaraju (5025m) nous offrira une vue splendide sur la face nord du Chacraraju (6108m) et d’autres sommets tous aussi grandioses. La descente s’effectuera par le versant est de la Cordillère Blanche dans la très belle quebrada Común Pasto pour atteindre notre campement au bord du lac de Huecrococha.

Dénivelé : +940 m /-740 m - Distance : 19km - Durée : entre 6 heures et 7 heures. Nuit sous tente.

Lac Huecrucocha –col (2) Tupatupa (4360m) - Pishgopampa (3650m)
Nous longerons la base du Nevado Taulliraju et du Pukahirca (6010m) en empruntant un sentier bordé de queñuas puis de beaux alpages et de jolis lacs aux dimensions plus restreintes jusqu' à notre deuxième col Tupatupa. Un très beau panorama nous attend sur les sommets du Chacraraju, de la Pirámide (5885 m), et du Taulliraju (5830 m).

Nous entamerons ensuite, notre descente vers Pishgopampa à travers la quebrada Nanayoc. Notre campement se situera au pied du massif de Pucajirca (6046 m), non loin d’une zone habitée dans un bois d’Eucalyptus et d’aller à la rencontre des habitants.

Dénivelé : +450 m /-820m - Distance : 10km - Durée : entre 5 heures et 6 heures. Nuit sous tente.

Pishgopampa –col (3) Yanajanca (4610 m) - Safuna (4000 m)
Aujourd’hui, nous passerons la ligne de démarcation des eaux entre le bassin Amazonien et le bassin du Pacifique.

Notre cheminement se fera progressivement par la quebrada Yanajanca, entre forêt de queñuas et pâturages. Au passage, nous laisserons sur notre droite le joli lac Sactaycocha. Arrivé au fond de cette magnifique lagune, à la cote 4300m, une pente soutenue nous permettra d’atteindre le col et si les dieux sont avec nous, nous apercevrons des condors.

La descente, suivra la quebrada Yanta Queñua, puis la quebrada Tayapampa jusqu'au pied des splendides lagunes Safuna. Vue exceptionnelle sur face nord de l´Alpamayo (5947m)

Dénivelé : +970m /-620m - Distance : 13km - Durée : entre 7 heures et 8 heures. Nuit sous tente.

Safuna –col (4)Mesapata (4450m) –col(5) Gara - Gara (4830m) - lac Jancarurish (4200 m)
Une belle randonnée nous attend ce onzième jour. Deux cols : Le premier, le col Mesapata à 4425m où nous laisserons derrière nous la quebrada Tayapampa avec en toile de fond le Pucajirca Nort (6050m). Le second, le Gara-Gara nous mènera à la quebrada Alpamayo et au magnifique lac de Jancarurish où nous camperons après avoir parcouru la quebrada Mayobamba. Nos efforts seront récompensés d’une vue imprenable sur la pyramide du Nevado Alpamayo, sur le Nevado Santa Cruz (6259m) et sur Quitaraju (6036m)

Dénivelé : +1010m /-390m - Durée : 7 heures - Distance : 14 km. Nuit sous tente.

Randonnée jusqu´à Ruina Pampa (4000m)
Toute petite randonnée permettant de se reposer et de profiter du paysage. Mais ceux qui souhaiteront marcher davantage, pourront monter jusqu’à la lagune 42 (4700m) et au pied du glacier du Santa Cruz (5000 m) pour avoir une autre perspective de l´Alpamayo. Ce nevado est considéré comme l’une des plus belles montagnes du monde malgré son nom Quechua qui signifie « rivière boueuse ». Cette splendide pyramide de neige et de glace fut gravie pour la première fois en 1951 depuis la face nord par les alpinistes français Raymond Leininger, Georges Kogan, Maurice Lenoir, Jacques Jonguen.

Dénivelé Ruina Pampa : +0m /-200m - Durée : 1 heure - Distance : 4km. Nuit sous tente.

lac Jancarurish – col (6) Vientunan (4750 m) – col (7) Osoruri (4850m) Wishcash (4300 m)
Nous contournerons le Nevado Santa Cruz en direction de l’ouest pendant 7.8 kilomètres en restant dans la quebrada Alpamayo avant de monter en direction du col Vientunan et le col Osoruri. En descendant, nous nous arrêterons quelques instants pour admirer la lagune Cullicocha à la couleur turquoise reflétant l’image du Nevado Santa Cruz.

Dénivelé : + 980m /- 880m - Durée : 7 à 8 heures - Distance : 19km Nuit sous tente.

Randonnée jusqu´à Hualcayan (3139 m)
Nous laisserons derrière nous les hauts sommets de la Cordillère Blanche et nous entamerons la descente par un sentier en balcon tout en douceur vers Hualcayan. Contraste saisissant entre les champs cultivés aux multiples couleurs, façonnés par d’infatigables paysans et les grands sommets andins que nous saluons en faisant vœu de revenir.

Un véhicule nous attendra pour nous ramener à la civilisation… Retour au Lodge.

Dénivelé : + 0m /- 116m - Durée : 3 à 4 heures - Distance : 9 km

Marcará - Lima
Journée de transport à Lima jusqu’à notre hôtel El Castellana.
Suivant le nombre de personnes, le transport pourra s’effectuer en bus privé ou en bus de ligne.

Retour en France.
NB : les temps de marche sont donnés à titre indicatif. (+) : dénivelée ascendante. (-) : dénivelée descendante. L’encadrement se réserve le droit de modifier le programme quelle qu’en soit la cause (conditions météorologiques, nivologie, niveau technique des participants) dans le souci d’un meilleur déroulement du séjour.

Niveau de difficulté 

Niveau Ce trekking s’adresse aux personnes ayant un bon entraînement de randonnée en montagne.

5 à 7 heures de marche par jour en moyenne. Les jours 10 et 13 peuvent aller jusqu’à 8h. Les poses pique-nique sont comprises dans les temps mentionnés. Ils comprennent, le temps de distance, le temps de montée, le temps de descente.
Les temps sont donnés à titre indicatif. Ils sont évalués suivant une marche normale, sans précipitations, en prenant le temps d’observer la nature. Les poses pique-nique sont comprises dans les temps mentionnés.
Un Accompagnateur Montagne ou un guide de montagne, est formé à la gestion et la cohésion d’un groupe de personne.
Notre but, est que nous marchions et que nous arrivions au campement tous ensemble. Nous insistons sur le terme de ‘ESPRIT DE GROUPE’.

Altitude

Altitude

De 3500 à 5000m. Les altitudes données sont à titres indicatif. Elles peuvent être différent à quelques mètres près suivant les moyens employés lors du relevé.

Le circuit

Les itinéraires sont conçus de telle manière que vous puissiez vous acclimater de la meilleure façon possible à l’altitude du Pérou. C’est pour cela que nous prenons notre temps au début du séjour en randonnant en étoile du Lodge.
La visite du temple de Chavin de Huántar, est une façon de vous acclimater en douceur mais aussi un passage obligatoire sur les traces de l’alpiniste René Desmaison (Mon père) avec lequel nous avions découvert et filmé ce monument à partir des années 1976. Un lieu important dans l’envoûtement pour ce pays.
L’organisation du trekking par Bruno est conçue pour vous être d’un confort agréable et que vous puissiez votre détendre le mieux possible.

Le Rendez-vous

Lima à l’aéroport de Jorge Chavez Callao (Lima)
Conditions générales :
Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jour du programme soient modifiés en fonction
des rotations aériennes du moment.

Hébergement

Lima : Hôtel La Castellana 3 étoiles (+51 444 3530) dans le quartier calme de Miraflores avec tout le confort nécessaire.  (Chambre double avec sanitaires privés, eau chaude, électricité, internet, wifi, télévision par satellite, bar) L’hôtel, possède un service de change. Très pratique lorsque vous venez d’arriver et vous avez besoin de transformer vos euros en Nuevo Sol (monnaie du Pérou).

Miraflores se situe à quelque pas de l’océan pacifique et fait partis des beaux quartiers de Lima. Un peu écarté du centre- ville à 9 km de la plaza Mayor, la tranquillité y est d’or. De grandes galeries artisanales vous permettrons de faire vous achats si vous n’aviez eu l’occasion de les effectuer pendant le séjour.  A remarquer, que les hôtels malgré le confort mentionné sont le plus souvent d’une catégorie légèrement plus modeste qu’en France. Mais cela n’enlève en aucune manière leur coté exotique et charmant.

Marcara : Copacabana Lodge 3 étoiles construit en 2016 par le propriétaire Bruno Reviron.

Le lodge comprend tout le confort qu’on peut attendre sans compter l’emplacement exceptionnel au pied du nevado Copa. Il se situe à côté du petit village andin de Marcará et on y arrive seulement en y empruntant une piste.
Chambre double avec sanitaires privés, eau chaude, électricité, internet, wifi, coffre -fort.

Un supplément single vous permet de dormir en chambre individuelle à Lima ou à Marcará en hôtels mais pas sous tente.

Transport

Suivant le nombre de personne, le transport pourra s’effectuer en bus privé ou en bus de ligne.

Taux de change

La monnaie péruvienne est le Pen (sol péruvien). 1 Pen est aux environs de 0.26 EUR

Les Repas

Les repas compris

  • Déjeuner et dîner (J2 et J3) –  Les dîners J4, J5, J6, J14
  • Les piques -niques des randonnées en étoile à partir du Lodge (J5, J6)
  • Les jours sous tente (J7 à J13)

Les repas non compris

  • Les repas à Lima (J1 et J15).
  • Le repas à Chavin de Huantar (J4, le déjeuner).

Prix moyen d’un repas au Pérou / 15 Pens sauf à Lima où les prix peuvent atteindre les 55 Pens et +
Le Pérou compte parmi les plus grandes cuisines diversifiées au monde. On y déguste de nombreux plats variés.

35 espèces de maïs,  de tomates comprenant 15 espèces, de pomme de terre dont 2301 espèces et 91 sauvages, de patates douces 150 variétés cultivées, 650 espèces de fruits sans compter les délicieux avocats
Une des spécialités du Pérou sont les Cevicherias restaurant où on serre du poisson (2000 espèces) crues ou cuites. La pachamanca  (watya) mets de différentes viandes et légumes cuites dans un trou à même le sol recouvert de pierre chauffées à blanc. Un vrai régal.

Le Cuy ou cochon d’inde plat aussi que l’on rencontre communément au Pérou et fort délicat. On le consommait aussi même si cela paraît incroyable depuis des lustres dans le Briançonnais. Des amis proches ou moins originaire de la vallée de la Guisane m’en ont donné la confirmation. Ayant moi-même vu un dans la main d’un habitant d’un petit village chez qui j’allais communément acheter des poulets et des lapins.

Mouton, bœuf, poulet font aussi partis du quotidien alimentaire.

Organisation du campement

Tout est pris en charge pour votre confort et pour une détente maxime après une journée de marche.  Vous n’aurez plus qu’à mettre les pieds sous la table. Les repas conçus par Bruno et cuisiné par le chef des arrieros composés de produits locaux sont chauds et variés. La vallée du Santa est considérée comme le grenier du Pérou avec une très grande variété de légumes tous aussi délicieux l’un que les autres.

Avant le trekking, vous aurez la possibilité de laisser des affaires qui ne seront pas indispensable pour le trekking au lodge de Copacabana à Marcará.

Vous porterais que vos affaires personnelles indispensable pour la journée dans votre sac à dos. L’équipe de porteurs se chargera de contrôler le poids de votre deuxième sac qui ne devra pas dépasser les 15kg. Si vos sacs ne sont pas prévus pour l’étanchéité, il sera judicieux de protéger vos affaires à l’intérieur en les mettant dans des sacs plastique (Poubelle) contre la poussière ou bien la pluie.

Il comprend

  • Une tente cuisine et tous les équipements pour se nourrir
  • Une tente mess pour les repas avec tables et fauteuils.

Couchage

  • Une tente 3 places pour 2 personnes
  • Un matelas en mousse épaisse
  • Une tente toilette
  • Une bassine d’eau chaude en début et fin de journée pour pouvoir faire sa toilette

Tarif / 2 459€

Le prix comprend

  • L’encadrement par un AMM diplômé d’état
  • Guide Péruvien francophone assisté de Pascal Desmaison (AMM)
  • Hôtels à Lima et Copacabana Lodge à Marcará en 3***
  • Les transports mentionnés
  • Les Entrées (Musées, Parc Nationaux)
  • Les repas : Déjeuner et dîner (J2 et J3) –  Les dîners J4, J5, J6, J14 + Les piques -niques des randonnées en étoile à partir du    Lodge (J5, J6) - Les jours sous tentes (J7 à J13)
  • Campement complet pour le trekking (Agencement, nourriture, Muletier et ânes, caisson hyper-bare, téléphone satellite)  
  • Les Entrées (Musées, Parc Nationaux)
  • 1 caisson hyper-bare, 1 bouteille d’oxygène et 1 cheval de secoure.

Le prix ne comprend pas

  • Le transport aérien Jusqu’à Lima. Le tarif peut s’estimer entre 800 et 1000€ suivant la date de la réservation, de la date de départ, de la compagnie aérienne et de l’aéroport d’où vous prenez l’avion. Plus vous réservez tôt votre billet, plus vous avez des chances de profiter de meilleurs tarifs.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages.
  • Les repas à Lima (J1 et J15).
  • Le repas à Chavin de Huantar (J4, le déjeuner).
  • Les boissons sauf les jours sous tentes.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique “Le prix comprend“
  • Les pourboires (il est de coutume de donner un pourboire lorsque nous sommes satisfait du service rendu).

Concernant le transport aérien, renseignez auprès de votre compagnie.  Toutes les indications sont fournies avec précision sur leurs sites internet. L'ensemble de votre bagage cabine et de vos accessoires peuvent peser jusqu'à 10 ou 18 kg maximum selon la compagnie. Ceci est indiquée sur votre billet.  Les bagages devront être répartis en deux parties.

Attention ! les contrôles de sécurité sont stricts. Tout objet contendant devra être mis dans le bagage qui irons dans la soute de l’avion.
*Identifiez correctement la valise avec vos coordonnées (nom, adresse à destination, email et numéro de téléphone portable) et ajoutez une identification personnelle à l’intérieur.

1 - Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres maximum.
Il vous permettra de transporter vos affaires personnelles durant la journée et vous servira de bagage à main lors de votre vol aérien. Ne conservez dans ce bagage que ce qui est indispensable à votre voyage.
Petite astuce.

  1. Il peut se produire ; car cela m’est déjà arrivé, des retards dans l'acheminement de vos bagages. Habillez- vous en parfait trekkeur (Chaussures), et garder vos affaires de première nécessité avec vous. Malgré qu’au Pérou nous trouvons tous, cela pourrait vous faire perdre un temps précieux et vous imputer un jour important à votre acclimatation.
  2. Apporter une housse protège sac à dos contre la poussière pour la marche.  C’est léger et peu onéreux. Si vous en n’avez pas, un grand sac poubelle fera l’affaire mais c’est plus rustique.

2 – un grand sac de voyage (sac marin ou autre, en tissu résistant).
Facile à caser dans les véhicules ou sur les bâts des mulets, vous y mettrais tous ce que vous n’avez besoin pendant le vol.

Vêtements pour le trekking
Veste ou pull polaire -Veste chaude (style doudoune) -  Pantalons de randonnée - Coupe-vent de préférence goretex ou similaire - Cape de pluie - Chaussettes pour la marche (2) - T-shirts de randonnée respirant (2minimum) - Short – Foulard - Bonnet -Gants (soie) – Survêtement – sous vêtement- 1 paire de chaussures très légères de détente pour le soir.

La marche
Chaussures de randonnée montante protégeant la malléole et ayant un très bon maintient au niveau du châssis. Chose essentielle pour éviter à votre pied de vriller à la moindre pierre. Éviter aussi d’acheter des chaussures juste avant le départ. Il est préférable de les avoir faites à son pied pour éviter les échauffements et donc les ampoules.
1 paire de bâtons télescopiques (Facultatif) peut-vous être utile pour vous permettre de traverser les cours d’eau et dans les terrains plus ou moins accidentés.
Appareil-photo (Prévoir batterie de rechange), jumelles (facultatif).

Hydratation
Camel Back ou Gourde (2 litres minimum).   Une bonne hydratation et vitale d’autant plus en altitude. Une mauvaise hydratation entraîne une baisse de la performance et peut provoquer des tendinites et autres problèmes de santé.

Soleil
Plus on se rapproche du soleil et plus les UV sont agressifs.  Ne le sous-estimez pas. Un léger vent peut vous donner une impression d’une température clémente et vous faire oublier qu’ils sont toujours aussi intenses. La chaleur ou le froid ne sont pas des facteurs à prendre en compte concernant les UV. Ils sont d’ailleurs les principaux agents qui restreint la vie en altitude.
1 paire de lunettes de soleil de qualité (Indice minimum 3). Important ! en effet, des verres de mauvaise qualité peuvent provoquer le contraire de l’effet recherché.
1 crème solaire (écran total) est recommandée + l’écran labial.
1 Lampe frontale + ampoules et piles de rechange.

Couchage
1 Sac de couchage en duvet pour (températures inférieures à -10/-15°C)
1 sur sac de nylon (facultatif). Protège votre duvet de la poussière et de l’humidité.
1 drap de sac
Survêtement ou similaire pour le soir et pour passer une nuit plus douce.

Vêtements en dehors des jours de marches
C’est au libre choix mais n’emportez pas des vêtements trop chics. Privilégiez la simplicité et le côté pratique.

L’accompagnateur en montagne et le guide de haute montagne, ont reçu une formation leur permettant de « conduire des personnes dans un environnement présentant des risques en ayant comme priorité d’assurer leur sécurité en tentant de diminuer l’exposition aux dangers ». C’est la définition même du métier de Guide. La montagne, le désert, les canyons, sont des milieux naturels à risques au sein duquel les guides et accompagnateurs évoluent en s'efforçant de minimiser ces derniers grâce à leur expérience, leur professionnalisme et les moyens mis en œuvre. Il est cependant important d'être conscient qu'ils ne peuvent garantir à 100% la sécurité du fait des dangers objectifs propres à ce milieu, tels que chutes de pierres, Blessures dues à des chutes ou autres mouvements,(entorse, foulure, fracture, etc.),  Blessures avec objet contondant ou coupant, (branches, matériel, etc.), Froid ou hypothermie,  Blessures résultant de contact accidentel ou non entre les individus,  Allergie alimentaire,  Contact avec l’eau ou noyade (lors d’activité aquatique ou à proximité d’un cours d’eau),  Brûlures ou troubles dus à la chaleur, aléas météorologiques... le guide ou l'accompagnateur,  ne peut pas toujours prévoir cette impondérabilité. Ils veilleront aux impératifs de sécurité à mettre en œuvre sur le terrain. Le non-respect volontaire de la part du client des décisions du guide en matière de sécurité peut entraîner l'arrêt de la sortie sans dédommagement.

Santé
Une excellente condition physique est requise pour ce circuit ainsi qu’une bonne santé.  Une visite chez votre médecin est vivement conseillée. Avant votre voyage, il faudra bien penser à me préciser votre état de santé général !
Quels sont vos antécédents médicaux ? Avez-vous une maladie chronique (asthme, diabète, infarctus, AVC...).

Avez-vous eu un accident récemment (fracture, entorse...) Une visite chez votre dentiste est aussi conseillée car l’altitude peut vous rappeler et accentuer des lésions qui ont étaient quelque peu négligées. Toutes ces informations parfois intimes pour certains ont pour unique but que notre circuit en terrain d'aventure se déroule le mieux possible, sans accros. Ainsi je l'adapterais en fonction de votre santé. Mieux vaut prévenir que guérir.

En l’absence d’indications contraires, vous me garantissez donc que vous possédez les qualités requises (condition, santé psychique et physique, expérience de l'eau, pied sûr, absence de vertige, équipement, etc.) pour réaliser notre voyage dans les meilleures conditions.

Le MAM (Mal Aigu des Montagnes) : Symptômes qui apparaissent en altitude. Ils commencent le plus souvent par des maux de tête assez tenaces, par une perte d'appétit. La plupart de ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours mais il arrive qu’ils évoluent en œdèmes pulmonaires ou cérébraux.  C’est pour cela que nous emmenons avec nous un caisson hyper-bare, une bouteille d’oxygène et un cheval de plus. Car il est primordial de retrouver une pression adéquate le plus rapidement possible.

Pour commencer votre acclimatation en douceur à l’altitude, je vous propose avant notre départ de randonner dans le massif du Dévoluy et du Briançonnais dans le département des Hautes Alpes.

Votre Pharmacie personnelle
En complément de notre trousse de secours collective fournie, veuillez consulter ce tableau:

Cette liste comporte certains traitements sous avis médical. Consultez votre médecin.

A noter qu’à Lima et Huaraz nous trouvons de nombreuses pharmacies très bien fournies.

  • Vos médicaments habituels.
  • Médicaments contre la douleur : aspirine ou équivalent.
  • Antalgique en cas de maux de tête persistants dus à l'altitude.
  • Anti-diarrhéique puissants.
  • Antiseptique intestinal.
  • Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement.
  • Anti-inflammatoire (comprimés et gel).
  • Collyre (poussière, ophtalmie).
  • Bande adhésive élastique + assortiment de pansements adhésifs et compresses désinfectantes.
  • Double peau (protection contre les échauffements et les ampoules).
  • Traitement pour nez pris et gorge prise.
  • Crème type Biafine pour les brûlures.
  • Produit anti-moustique.
  • Somnifère léger (si vous avez un sommeil récalcitrant).
  • Bouchons d’oreilles.
  • Pince à épiler, ciseaux, épingles de nourrice.
  • Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Facultatif) etc.

Pour plus d’informations sur les problèmes liés à l’altitude : www.ffme.fr

Vaccin
Aucuns vaccins ne sont obligatoires pour entrer au Pérou. Mais la bienveillance et le Ministère de la santé vous recommande de vous faire vacciner contre la fièvre jaune si vous visiter la région amazonienne. En prévoyance d’autre symptômes inerrant à la vie locale et à l’hygiène, il est vivement recommandé d’une mise à jour des vaccins :

Diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) recommandée en incluant Rubéole Oreillons et Rougeole chez l’enfant, la vaccination antituberculeuse, la fièvre typhoïde, la méningite et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
Les risques de transmission des parasites, microbes, virus par l’alimentation est à prendre en compte.

Allant de la tourista (sans gravitée)) aux pathologies plus sévères, comme l'hépatite A, la typhoïde, ou le choléra, cela doit nous autoriser à prendre quelques précautions élémentaires telles que : Peler les fruits, cuire ou laver les légumes, cuire la viande à point. Et surtout ne jamais boire de l’eau au robinet mais préférer les boissons capsulées en bouteilles ou bouillies.

Assurance
Nous ne saurions nous substituer à la responsabilité civile individuelle (RC) de chacun. Il est donc indispensable de posséder une RC pour participer à nos séjours. Tous les participants aux séjours Montagne-Sport-Nature sont couvert d’une assistance rapatriement, secours et recherche. Il est également, fortement conseillé de posséder une assurance couvrant les frais d’annulation, pertes ou vol de bagages et interruption de voyage. Pour cela, l'association vous propose en option, lors de votre inscription, la possibilité de souscrire à un contrat d'assurance « EUROPE ASSISTANCE ».

Formalités
Document à posséder pour le Pérou : Passeport – Carnet de vaccination.
Il est de bon augure de faire de photocopies de vos documents.

Le passeport validé pour la durée du séjour est obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses.
Pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Il n’y a pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 3 mois mais votre passeport doit être valable 6 mois après votre date de retour

Si vous voyagez avec vos enfants,
Sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Escale par les Etats-Unis
Pour les voyageurs au départ, en destination ou en transite des États-Unis vous devez obtenir impérativement une autorisation spécifique sous l’appellation d’ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage).
L'autorisation s’obtient sur internet, grâce au système ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

La demande doit être fait au minimum 72 h avant le départ de votre vol. L’autorisation est valable deux années tant que votre passeport est valide durant cette période.
Ce formulaire remplace la fiche de renseignements à remplir dans l'avion avant d'atterrir aux États-Unis.

Les autorités américaines interdisent l'accès à bord de tout passager n'ayant pas effectué cette formalité obligatoire, ou ayant communiqué des informations erronées. Aussi, veillez à saisir avec exactitude toutes les informations demandées dans le formulaire, particulièrement votre numéro de passeport et son pays émetteur. En cas d'erreur de saisie, une nouvelle demande devra être effectuée.

Réglementation sur les dispositifs électroniques.
Les smartphones, tablettes, portables, chargeurs de batteries et autres, doivent être impérativement chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les contrôleurs pourront les allumer pour en vérifier leur bon fonctionnement. Si cela n’est pas le cas, ils seront confisqués.

Pour plus de documentations :  http://www.iberia.com/fr/bagages/appareils-electroniques/

Ambassade de France au Pérou.
Adresse  : Avenue Arequipa 3415 - San Isidro - Lima
Tél. : +51 12158400 (24h/24)
Fax : +51 12158441 / +51 12158421
Site Internet : www.ambafrance-pe.org

Complétez le formulaire

1000 caractères restants
© 2017 Terre de Pionniers. All Rights Reserved